Dalmatie - Split

Le joyau d'un empire

En 305 après Jésus-Christ, l'homme le plus puissant du monde, l'empereur Dioclétien, a dû prendre une décision sur l'endroit où il allait passer le reste de ses jours. De tous les endroits du monde, il a choisi de construire sa maison au cœur de la région de Dalmatie, fixant les premières pierres en place pour la future ville de Split.

 

Suivez ses traces en découvrant le Palais de Dioclétien et cette région riche en îles, grâce au superbes paysages naturels tels que Biokovo, et la plage de Zlatni Rat, sur l'île de Brač, avec une richesse de culture qui va dépassera vos attentes.

Aleksandar Gospić

Le lieu où le mot ‘beauté’ ne décrit pas seulement la nature

Où aller

Route des anciennes cultures

Suivez l’agréable odeur des cyprès et du romarin en prenant la route des Romains jusqu’à l’antique Tragurion où la pierre somptueuse, les portails, les églises, les palais et les balcons éveilleront votre imagination et vous raconteront des légendes et des histoires d’amour ou d’espoir. Découvrez pourquoi les empereurs romains ont choisi Salona pour siège et pourquoi l’un d’eux, Dioclétien, a choisi le charme de Split pour y faire construire son palais. Découvrez l’esprit des chevaliers de l’Alka de Sinj, les défis et les aspirations contenus dans le chant dalmate de la ville d’Omiš nichée entre des parois sauvages, reposez-vous sur les plages irrésistibles de la Riviera de Makarska, au pied des versants du Biokovo puis suivez les voies maritimes des anciens marins grecs jusqu’à des îles ensoleillées qui vous étonneront par leur charme, par la couleur bleue cristalline de la mer, par la pierre blanche, la lavande et la vigne qui donne naissance à des vins à la chaude arôme méridionale.

21
POI image

Skywalk Biokovo

Skywalk Biokovo is located in the southwestern part of the Biokovo Nature Park on the 13th km of the Biokovo road and next to the info-center, at an altitude of 1228 meters above the sea level. The construction of platform "protrudes" 11 meters beyond the cliff.

22
POI image

Šolta

Dans la coquille azurée de la mer et du ciel, dans l'archipel de Split, l'île de Šolta a émergée de la calme Adriatique bleutée.

Ivan Čorić

Le ville majestueuse de l’empereur romain

Quand l’empereur romain Dioclétien, ayant le monde entier à ses pieds, décide en 305 de faire construire un palais pour y passer le reste de sa vie, il n’a pas hésité sur son emplacement.

 

Au cœur de la Dalmatie, dans une baie bien abritée de sa ville natale Aspalathos (auj. Split), entourée des îles de l’archipel splitois et des hautes montagnes de l’arrière-pays, Dioclétien, en vrai visionnaire, a marqué d’un point spécial la carte de l’Adriatique : la future ville de Split.

 

Ce lieu est situé à seulement 6 kilomètres du chef-lieu de la province de Dalmatie, la cité antique cosmopolite de Salona (qui compte à l’époque environ 60.000 habitants), entourée d’une enceinte de murailles fortifiée, avec de nombreuses tours, temples, palais et thermes, qui constitue aujourd’hui le plus grand complexe de monuments antiques en Croatie. Ce fut une résidence impériale sans égale dans l’architecture de l’époque. Ses dix-sept siècles d’existence ont laissé des traces sur son aspect d’origine, mais l’a en même temps ornée de créations architectoniques et artistiques ultérieures. Parmi celles-ci, comme une ironie du destin, le somptueux mausolée du dernier empereur romain païen a cédé la place, entre autres, à une partie de la cathédrale catholique consacrée à Saint-Domnius, martyr exécuté justement sur l’ordre de Dioclétien. Les fameux battants en bois de noyer de cette cathédrale sont l’œuvre du maître Andrija Buvina et datent de 1214.

Ivo Biočina
Résistant avec succès aux changements historiques, incorporée dans le tissu vivant de la ville comme son noyau historique aux palais luxueux et pleins de vie, la résidence de Dioclétien est aujourd’hui entourée des ‘konobas’ dalmates qui proposent, dans un cadre agréable et convivial, un large choix de spécialités traditionnelles du pays, allant des délices de la mer aux plats d’agneau et des ‘arambašići’ de Sinj, arrosées du vin rouge issu des meilleurs cépages et accompagnés de chansons dalmates. Abritant aussi en son sein la plus petite rue au monde, au nom original de ‘laisse-moi passer’, le centre historique de Split, magique et unique, figure sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

Le charme authentique du Sud méditerranéen

Dotée du charme chaleureux de la Méditerranée, Split est une ville dont l’histoire millénaire, de l’Antiquité à nos jours, émane non seulement de l’intérieur majestueux de ses musées et églises, mais aussi et surtout de la place Peristil et de ses maisons traditionnelles en pierre, alors que son esprit méditerranéen est présent dans ses konobas chantantes, dans le grouillement de ses ruelles et escaliers étroits et la beauté de la Riva. Si vous suivez ces étroites ruelles entrelacées jusqu’à la mer, qui berce les bateaux de plaisance alignés le long du quai, vous découvrirez une ville dont la moindre parcelle est marquée par la présence du célèbre empereur romain et du saint qu’il a fait exécuter. La ville des chansons dalmates et des sportifs de renommée internationale, champions de Wimbledon, joueurs olympiques et as de la NBA, est également la ville des plus belles femmes du monde. Vous le vérifierez facilement en vous promenant le long de la Riva splitoise…

Ivo Biočina

Découvrez les trésors artistiques de la ville-musée

Bien que sa partie centrale ait un diamètre de seulement 750 enjambées, comme l’a mesuré et noté il y a plusieurs siècles un historien pointilleux, la ville de Trogir est dotée d’une architecture harmonieuse et d’un patrimoine historique si riche et si remarquable que son noyau historique est également, comme la vieille ville de Split, inscrit au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO.

Ville musée avec le célèbre portail de la cathédrale de Trogir réalisé en 1240 par le Maître Radovan, avec la loggia Renaissance, le couvent millénaire de Saint-Nicolas qui recèle le fameux bas-relief du dieu antique Kairos du IVe siècle av. J-C., dieu du moment opportun, Trogir représente un véritable trésor artistique où se déroule chaque été une compétition internationale de jeunes ténors…

Boris Kačan

L’immensité bleue et la parfaite harmonie de la nature

La nature a fait preuve d’une grande générosité envers la Dalmatie centrale en ornant sa belle côte parsemée de longues plages de galets à l’ombre des pins d’un superbe collier d’îles.
Ivo Biočina
Admirez des levers de soleil estivaux dans le parc national de Biokovo, massif qui longe la riviera de Makarska et qui abrite encore aujourd’hui les chamois, et bénéficiez d’une magnifique vue sur les îles lointaines de l’Adriatique.

Parmi elles, la plus grande île de l’archipel splitois, Brač, la célèbre île de la pierre et du vent. L’île de la pierre, car les mains laborieuses de ses tailleurs de pierre y „cueillent“ depuis des siècles une pierre d’une qualité parfaite, utilisée dans la construction des cathédrales du pays et de grands édifices à travers le monde. L’île du vent, tout simplement parce que nulle part ailleurs en Adriatique, les amateurs de planche à voile ne trouvent ‘un mistral si divin’, comme dans le canal entre les îles de Brač et de Hvar, et surtout sur la plage Zlatni rat dont la forme change justement en fonction de la direction du vent et des vagues. Figurant depuis peu au palmarès des dix plus belles îles du monde, l’île ensoleillée de Hvar est certainement l’une des îles dalmates les plus séduisantes.

Hrvoje Serdar
Avec la plus grande place insulaire de l’Adriatique, le premier théâtre communal en Europe construit en 1612, l’Arsenal, le célèbre palais ‘Tvrdalj’ de Petar Hektorović et les étroites ruelles pavées, Hvar vous émerveillera autant par son riche patrimoine historique et artistique que par la beauté de sa nature enveloppée du parfum relaxant de la lavande.

L’empire de la lumière solaire médicinale et de la cuisine méditerranéenne