Les « Games of Thrones » du waterpolo ou comment Jug et la Ligue sauvage ont fait la gloire de Dubrovnik

Les « Games of Thrones » du waterpolo ou comment Jug et la Ligue sauvage ont fait la gloire de Dubrovnik

Les imposants remparts qui attirent chaque année des milliers de touristes, l’élégant Stradun sur lequel il fait bon déguster un café ou profiter du soleil méditerranéen, « Port-Real », le théâtre de la lutte sans merci pour le trône de fer. Autant de sites constituant des symboles caractéristiques de Dubrovnik. Cependant, la perle croate, outre pour son riche patrimoine culturel et historique, est également connue pour ses plages magnifiques. Banje, Šunj, Sveti Jakov et Danče constituent seulement certaines des beautés maritimes qui ont fait la une de nombreux médias internationaux, cette dernière plage ayant donné naissance en 1923 à un grand du waterpolo mondial – le club de Jug.

Jug
VK Jug Adriatic osiguranje/DEAN TOŠOVIĆ

À l’ombre du magnifique parc de Gradac depuis lequel s’étend une vue magnifique sur la forteresse de Lovrijenac et la vieille ville, l’histoire d’un des clubs les plus titrés du monde, invaincu pendant 33 ans sur son terrain (de 1924 à 1957) a été écrite sur un terrain de jeu improvisé en mer. Il s’agit aujourd’hui de l’équipe croate la plus titrée, tous sports confondus, avec plusieurs dizaines de trophées.

Jug
VK Jug Adriatic osiguranje

À Dubrovnik, Jug et le waterpolo sont rapidement devenu un véritable mode de vie, de nombreuses générations de joueurs ayant remporté des titres nationaux et européens, des médailles olympiques et des championnats du monde et d’Europe.

Jug
VK Jug Adriatic osiguranje/DEAN TOŠOVIĆ

Boško Lozica, Frano Vićan, Veselin Đuho, Goran Sukno, Sandro Sukno, Mile Smodlaka, Maro Joković, Ognjen Kržić, Luko Vezilić et Pavo Marković ne constituent que certains des grands noms du waterpolo qui ont fait la gloire de Dubrovnik dans cette discipline. La génération 2016, qui a remporté cinq trophées en une seule année (la ligue européenne des champions, la super coupe d’Europe, le championnat croate, la coupe de Croatie et la ligue adriatique) a inscrit le club en lettres d’or dans les annales du sport.

Jug
VK Jug Adriatic osiguranje

En 1961, Jug quitte la mer pour s’installer dans la piscine de Gruž, ou plusieurs milliers de personnes font de chaque match une véritable fête du waterpolo et du sport.

Divlja liga
Željko Tutnjević

Outre les fabuleux exploits de Jug. Dubrovnik est également connue dans le monde du sport pour accueillir l’unique compétition amateur du monde dans la discipline, connue sous le nom de « Ligue sauvage ». Créée en 1922, elle passionne de nombreux habitants de Dubrovnik pendant l’été. Il s’agit d’un championnat des plages de Dubrovnik, organisé dans une bonne ambiance digne de la Méditerranée sur des terrains improvisés en mer, la plupart du temps entre des bateaux ayant jeté l’ancre. Seuls ceux qui sont nés ou vivent dans la commune de Dubrovnik peuvent y participer, sans condition de cotisation, avec aucune récompense à la clé sauf le prestige. La finale disputée dans le vieux port de la ville, le populaire Port, constitue un honneur unique pour chaque pratiquant de waterpolo. La ligue sauvage est aux habitants de Dubrovnik ce que le picigin représente pour les habitants de Split, une véritable religion. Il n’est donc pas étonnant que ce soit justement durant ces matchs qu’est née la fameuse expression, selon laquelle les habitants de Dubrovnik apprennent d’abord à nager puis seulement à marcher…